MENUMENU

Question

Bonjour,
lorsque l’opération effectuée est un lasik avec un volet cornéen et non un laser de surface PKR, quelle différence y aura -t-il sur la cornée avant et après l’opération ?
L’épithélium, en cicatrisant, permet il au capot cornéen de retrouver une « adhésivité » identique à celle d’avant l’opération?
Les forces de maintien du capot sont elles les mêmes ou ou y a t’il une différence ?
Une fois le capot reposé, ce stroma se recolle-t-il de manière identique au stroma abrasé ?
Merci à vous
Arnaud

Réponse du Dr Marc Timsit

L’épithélium n’est pas concerné dans le lasik. C’est la différence avec une PKR qui est un laser de surface.
Explications sur le Lasik
La cicatrisation se fait par formation d’une adhérence très solide sur le pourtour du capot.
Puisque la découpe est intra-stromale, le capot contient une lamelle de stroma qui ne cicatrisera pas sur sa face profonde.

Question

Merci pour ces réponses. Quelques précisions s’il vous plaît:
L’épithélium n’est pas concerné dans le lasik.
Qu’est ce qui garantit dès lors que sur le long terme l’oeil ne sera pas victime de contraintes mécaniques? Qu’il ne bougera pas ou partira en morceaux ? N’est il pas imaginable que la cornée puisse être moins adhérente au cours du temps?
Merci d’avance.

Réponse du Dr Marc Timsit

Ce n’est pas l’épithélium qui est responsable de l’adhésion du capot sur le pourtour de la découpe mais une réaction fibreuse très solide.
Comme il n’y a pas d’adhérence importante sur la face profonde du capot il est souvent possible de le resoulever quelques années après le lasik en retrouvant le plan de découpe pour effectuer une retouche ce qui est un avantage. On constate alors que le capot est beaucoup plus adhérent au bout de quelques années que lorsque la retouche est effectuée les premiers mois. A peu-près la résistance d’un velcro très fort.
 

Vidéo d’une reprise de Lasik

 

On a publié quelques cas rares d’accidents (accidents de voiture…) où il y avait eu un traumatisme oculaire particulièrement important et directement sur l’oeil, plusieurs années après un lasik. Ils avaient entraîné un déplacement du capot qui a dû être remis en place. Il existait alors d’autres dégâts oculaires et de la face liés au traumatisme.
La stabilité du capot et l’adhérence sont meilleures et plus rapides après certains types de découpe au laser femtoseconde du fait de la géométrie des bords.
Voir : operation myopie découpe du volet au laser femtoseconde

 

Marc TIMSIT