MENUMENU

OPÉRATION DE L’ASTIGMATISME AU LASER



L’opération de l’astigmatisme au laser donne des résultats satisfaisants. Mais cette chirurgie de l’astigmatisme est plus délicate que la chirurgie de la myopie. Elle demande une grande précision.

Comment réussir une opération d’astigmatisme par laser


Le lasik avec laser femtoseconde permet une correction de l’astigmatisme beaucoup plus précise que lasik classique. La découpe du volet au laser femtoseconde est plus précise que celle par microkératome.

Dans un premier temps le laser femtoseconde découpe le volet

Ce volet devra être large voire ovalaire. Et la charnière du volet plus petite et plus périphérique. Grâce au laser femtoseconde la découpe du volet sera régulière et mieux centrée.

Dans un deuxième temps le  laser excimer  va corriger l’astigmatisme. 

Opération astigmatisme Lasik
Opération de l’astigmatisme par Lasik. Soulèvement du volet puis traitement par laser.

Après avoir pris la précaution de découper au laser femtoseconde un volet bien large,  on délivre le laser excimer qui va corriger l’astigmatisme. La délivrance des impacts de laser sera pourra être par conséquent large. Elle ne sera pas amputée par des impacts de laser sur la charnière.  

 

 

Le résultat est encore amélioré en cas d’opération d’astigmatisme personnalisée

Astigmatisme. Aberrométrie
Opération de l’astigmatisme. Aberrométrie.

 

On s’aidera alors de l’aberrométrie du front d’onde.
Cette chirurgie ‘sur mesure’ permet de corriger les aberrations optiques. Cela grâce à l’aide de la reconnaissance irienne et d’un eye-tracker multi-dimensionnel et rotationnel.

 

 

 

 

 

 

 

La difficulté de l’opération est le respect de l’axe de l’astigmatisme


Voir les explications sur l’axe d’astigmatisme

Les examens préalables par le chirurgien

Astigmatisme. Topographie cornéenne
Astigmatisme. Topographie cornéenne

 

La détermination précise du degré d’astigmatisme et de son axe est fondamentale pour un bon résultat visuel. Elle se fait par une réfraction précise. Et par des examens précis : topographie cornéenne et aberrométrie. Il est important que ce soit le chirurgien lui-même qui effectue précisément ces examens.

 

La réalisation de l’opération d’astigmatisme par laser

Il est capital d’effectuer ensuite la correction au laser précisément dans le bon axe.
La tête du patient doit être parfaitement positionnée pour que l’oeil soit bien horizontal et la tête non tournée.
L’oeil n’est pas maintenu pendant les quelques secondes de délivrance du laser excimer.  Il est alors toujours animé de divers mouvements.  Ce sont des mouvements dans un plan horizontal, des mouvements de haut en bas dans un plan vertical, des mouvements de rotation (cyclotorsion).
Ces derniers mouvements de rotation peuvent être à l’origine d’une correction imparfaite de l’axe d’astigmatisme.  Il s’ensuit un résultat imprécis.  Il peut engendrer des effets secondaires gênants, flou visuel, dédoublement, halos… Ainsi qu’une mauvaise qualité de vision.

Pour corriger l’astigmatisme, le laser arrondit la forme de la cornée en creusant plus un méridien que l’autre. 

 

 

Opération de l'astigmatisme. Rotation de l'axe.
Opération de l’astigmatisme. Rotation de l’axe entre la position assise et couchée.

Il est fondamental que le traitement laser soit bien effectué sur l’axe de l’astigmatisme. Or l’oeil a des mouvements de rotation entre la position assise et la position allongée sur la table d’opération (cyclotorsion statique). 

 

 

 

La pratique des examens pré-opératoires par le chirurgien lui-même lui permet de déceler ces différences d’axe et de les compenser.

Un eyetracker moderne, sophistiqué permet de suivre avec précision les mouvements de rotation oculaire pendant l’opération (cyclotorsion dynamique).  A l’aide d’une caméra qui s’adapte aux mouvements de l’iris dans six dimensions et les poursuit. 
Quand on opère une myopie il faut impérativement corriger en même temps l’astigmatisme. La qualité de la vision finale dépendra grandement de la précision de la correction de l’astigmatisme par le laser. Cela est plus délicat que la correction de la myopie.

L’eye-tracker

Opération astigmatisme laser
Opération de l’astigmatisme au laser. La gestion des mouvements de l’oeil est capitale.

 

L’eye-tracker est un système de poursuite automatique du regard pendant le traitement laser permettant de compenser tous les mouvements de l’oeil.
Anciennement, les eye-trackers les plus performants étaient tridimensionnels permettant de suivre les mouvements horizontaux et verticaux du regard. Les eye-trackers actuels les plus perfectionnés permettent aussi de suivre les mouvements de rotation et de bascule.
Un eye-tracker rotationnel est  indispensable pour opérer l’astigmatisme. Il est dérivé des progrès en aéronautique militaire dans les tirs de missiles. Il permet de suivre l’oeil dans ses mouvements rotationnels pendant le traitement. Il est incontournable dans l’opération de l’astigmatisme par laser où la précision du traitement dans  l’axe de l’astigmatisme est cruciale pour un bon résultat.

Choix d’une chirurgie d’astigmatisme ?

– astigmatisme conforme de 0,75 dioptrie à 1,50 dioptries : laser de surface ou lasik femtoseconde.
 astigmatisme  de 1 dioptrie à 6 dioptries : lasik femtoseconde permettant un complément aisé si besoin.
 astigmatisme supérieur à 6 dioptries : incisions cornéennes par laser femtoseconde, arciformes ou implant torique.
– astigmatisme oblique ou astigmatisme mixte : lasik femtoseconde avec reconnaissance irienne et correction statique et dynamique de la cyclotorsion. Le lasik est indispensable.
– astigmatisme avec aberrations optiques : lasik femtoseconde avec traitement personnalisé guidé par l’aberrométrie.

L’astigmatisme induit par l’opération

Astigmatisme. Vision floue et dédoublée.
Astigmatisme. Vision floue et dédoublée.

 

L’astigmatisme régulier ou irrégulier correspond à une perte de la régularité de la surface de la cornée induit par l’opération ou par la cicatrisation cornéenne.
Son effet de l’astigmatisme sur la vision est fonction de son importance et de son caractère régulier ou non. Les effets visuels sont la limitation de la vision sans correction, un flou visuel, une vision dédoublée.
La cicatrisation de la cornée peut faire régresser cet astigmatisme pendant des mois.
En attendant, le plus souvent, on peut utiliser une paire de lunette pour diminuer ces effets.
S’il existe une gêne persistante au delà de cette période, une ré-opération par laser peut être envisagée. Les résultats sont bons si l’astigmatisme est régulier, bien corrigible par la lunette. Ils sont beaucoup plus aléatoires si l’astigmatisme est irrégulier engendrant des aberrations optiques importantes.

L’utilisation du laser femtoseconde, et la qualité de l’opération permettent de diminuer beaucoup la fréquence de cet astigmatisme induit par l’opération.  Un traitement bien mené permet un volet bien centré et régulier avec une charnière éloignée du centre optique,  plus périphérique. Ainsi qu’un stroma cornéen régulier après ablation par le laser.

 

Marc TIMSIT