MENUMENU

OPÉRATION DE LA MYOPIE


L’opération de la myopie a beaucoup évolué depuis son origine, il y a 35 ans. La chirurgie de la myopie actuelle par laser et implants donne des résultats sûrs et très satisfaisants.

Dans cette page :
La kératotomie radiaire
La chirurgie de la myopie par laser
L’opération de la myopie par laser de surface PKR
L’opération de la myopie par Lasik tout laser
La chirurgie de la myopie par implants

La kératotomie radiaire est la plus ancienne opération de la myopie

opération myopie kératotomie radiaire
Opération de la myopie par incisions radiaires de la cornée. Opération de l’astigmatisme par incisions transverses.

 

Pratiquée dans les années 80, la kératotomie radiaire, opération de la myopie la plus ancienne, consistait à pratiquer avec un bistouri à lame de diamant des incisions à la surface de la cornée, pour l’aplanir. Sa pratique s’est réduite considérablement à l’arrivée du laser, au profit de la PKR et du LASIK puis a disparu. Cela du fait de ses inconvénients, fluctuations de la vision et hypermétropie progressive avec les années. En raison de cette hypermétropisation il est fréquent d’avoir besoin de ré-opérer les patients ayant eu cette opération de myopie. Elle peut être encore effectuée, pour la correction de l’astigmatisme, par kératotomie arciforme ou transverse.


La chirurgie de la myopie par laser

Le principe de la chirurgie laser de la myopie

Oeil myope. Les rayons lumineux convergent en avant de la rétine.
Oeil myope opéré
Oeil myope opéré. La nouvelle courbure de la cornée permet aux rayons lumineux d’atteindre la rétine.

 

 

L’opération de la myopie au laser consiste à ‘gommer’ par le laser excimer une couche de cornée pour la rendre moins convergente. 

Cette ablation du tissu cornéen peut se faire de deux façons.
– La première est l’ablation en surface de la cornée (PKR).
-La deuxième est l’ablation du tissu cornéen en profondeur après soulèvement d’un volet cornéen (LASIK). 

Le laser a pour effet de diminuer la courbure de la cornée en creusant son centre d’un à deux dixièmes de son épaisseur. Il s’ensuit que la nouvelle courbure de la cornée aplatie permet aux rayons lumineux d’atteindre la rétine. La myopie est ainsi corrigée.


Le recul sur l’opération de la myopie par laser

Plus d’un million de personnes se soumettent par an à cette opération de la myopie laser dans le monde, en augmentation tous les ans. Le recul sur l’opération de la myopie par laser est actuellement très important.

L’opération de la myopie par laser est-elle sûre et performante ? 

Le suivi à long terme est maintenant suffisamment long et rigoureux. Des milliers de publications ont apporté les mêmes constatations :
– L’opération de la myopie au laser est efficace. En effet, dans l’immense majorité des cas l’acuité visuelle sans correction se trouve nettement améliorée. Il s’ensuit que le taux de satisfaction est très élevé et les patients apprécient une vie considérablement améliorée.
– La chirurgie laser de la myopie est prédictible, avec obtention d’une correction au moins égale à la correction en lunettes dans l’immense majorité des cas.
– C’est une intervention sûre, avec un taux d’aléas ou de complications très faible. Il est par conséquent autorisé de pratiquer cette chirurgie sur les deux yeux dans la même séance.
– Les résultats sont stables avec le temps. La correction de la myopie est donc définitive.

L’opération de la myopie par laser excimer de surface PKR

opération myopie laser pkr
Le laser est appliqué en surface de la cornée.

 

Elle a commençé à être pratiquée en 1985. Le laser est appliqué en surface de la cornée, après ablation de l’épithélium,  couche superficielle qui va ensuite se reformer en quelques jours.
– Cette opération de myopie par application de laser en surface de la cornée a pour avantage de ne pas avoir à découper de volet cornéen comme pour un Lasik.
– Elle a cependant  un certain nombre d’inconvénients. D’abord la longueur des suites, parfois douloureuses. Ensuite une relative imprécision pour les myopies plus fortes. Enfin la possibilité d’entraîner un voile cornéen (haze) gênant la vision.
Les retouches de PKR sont difficiles.

– Cette intervention de myopie par laser de surface (PKR, EpiLasik, Lasek) est intéressante  quand la cornée est ultra-fine, inaccessible à une chirurgie par Lasik.  Ainsi que dans certains cas de cornée irrégulière (suspicion de kératocône fruste). Elle peut aussi être utilisée pour opérer une petite myopie quand on ne veut pas découper un volet cornéen (sports à haut risque de traumatisme).


Voir opération de la myopie par PKR

L’opération de la myopie par Lasik

opération myopie lasik
Le Lasik dans sa forme ancienne débute par la découpe d’un volet avec un microkératome à l’aide d’une lame

 

L’opération de la myopie par Lasik date de 1989. A partir de cette date la chirurgie de la myopie par laser est effectuée non plus en surface comme dans la PKR  mais en profondeur de la cornée. Cela après découpe d’un volet, fine lamelle repositionnée en fin d’intervention.
Le Lasik permet d’éviter les inconvénients de la PKR. En effet, les suites sont rapides, non douloureuses. La précision est excellente. Il n’y a pas de risque de voile cornéen. Les retouches sont simples. Il permet de corriger les cas difficiles pour lesquels le laser de surface ne donnerait pas de bons résultats.  Ce sont les cas de myopie moyenne ou forte, astigmatisme, hypermétropie, presbytie, de cornées très plates ou très bombées…
-La découpe du volet s’est faite au début du Lasik à l’aide d’un microkératome, sorte de petit rabot. 

Lasik. Soulèvement du volet cornéen
Opération de la myopie par Lasik. Soulèvement du volet cornéen

 

 

 

Ce type de Lasik  avec découpe du volet par une lame est encore le plus utilisé dans le monde car le moins coûteux en investissement.  Cependant la découpe par la lame est imprécise. Elle peut être défectueuse ou irrégulière et entraîner de sérieux problèmes.


L’opération de la myopie par Lasik femtoseconde a donc été une révolution en 2001 

opération myopie laser femtoseconde
Opération de myopie moderne par lasik avec découpe du volet au laser femtoseconde

 

 

 

Le Lasik dans sa version moderne

Il débute par la découpe d’un volet avec un laser femtoseconde. L’opération de la myopie se passe donc entièrement au laser (Lasik ‘tout laser).

Le lasik femtoseconde a constitué une véritable révolution en Europe à partir de 2004 dans deux centres pionniers (Clinique de la Vision à Paris). Ces centres ayant un esprit d’entreprise et une surface financière suffisamment solide pour l’acquérir. On applique toujours le laser dans l’épaisseur de la cornée après découpe d’un volet cornéen. C’est le principe du Lasik. Mais cette découpe se fait non plus par une lame mais par un laser femtosconde qui engendre des bulles de gaz de l’ordre d’un dixième de millimètre. L’expansion de ces bulles va couper la cornée.  Par conséquent c’est une méthode beaucoup plus sûre et plus précise que la découpe mécanique par la lame.
Le lasik femtoseconde permet d’opérer la myopie  d’opérer la presbytie d’opérer l’hypermétropie et la chirurgie de l’astigmatisme
Le succès d’une chirurgie de la myopie ou d’une chirurgie de la presbytie dépend du respect de règles strictes.

La découpe du volet pose-t-elle des problèmes ? C’est une question qui se pose souvent aux candidats au Lasik. En pratique, passés les premiers jours où il faut prendre la précaution de ne pas frotter les yeux, il n’y a pas de problème, en particulier à long terme. L’existence d’un volet cornéen est un avantage certain en cas de nécessité de retouche ou quand il faut plus tard opérer la presbytie.

Comment va cicatriser le volet de Lasik pour une opération de myopie ?

Le Smile  

Voir : Opération myopie par Relex Smile. Il utilise un seul laser femtoseconde pour la découpe d’un lenticule dans l’épaisseur de la cornée. Ce lenticule est ensuite disséqué manuellement. Puis il est extrait par une incision effectuée au bord de la poche préalablement créée. Le lenticule a une épaisseur variable en fonction de la myopie à corriger.
Le concept, a priori intéressant, se heurte à certaines difficultés. En particulier l’impossibilité de traiter certaines myopies, l’hypermétropie, la presbytie. Son imprécision dans la correction de l’astigmatisme. La difficulté de retouche en cas de résultat imparfait.


La chirurgie de la myopie forte avec mise en place d’implants intra-oculaires

Chirurgie myopie implant
Chirurgie de la myopie forte par implant phake ICL

 

 

 

La mise en place d’implants phakes

Ce sont des implants mis en place avec conservation du cristallin. Cette chirurgie de la myopie date des années 2000. Un certain nombre d’implants ont été éliminés au fur et à mesure des années du fait de leur mauvaise tolérance en particulier vis-à-vis de la cornée. Implants à support angulaire et implants clippés à l’iris (Artisan. Artiflex). Le choix actuel s’est considérablement restreint aux implants les mieux tolérés et pour lesquels on a le plus de recul (implant précristallinien ICL). L’implant est placé derrière l’iris, devant le cristallin. Les indications de cet implant, surtout dans sa dernière génération, se sont étendues en raison de ses bons résultats.
Ces implants sont utilisés pour l’opération d’une myopie très forte non opérable par laser (supérieure à -13 dioptries). Une autre indication réside en l’opération d’une myopie lorsque la cornée est trop fine pour être creusée par le laser et obtenir une correction suffisante de la myopie. Les implants ICL peuvent aussi être toriques, corrigeant l’astigmatisme.

Le remplacement du cristallin

A partir de la soixantaine, il est possible d’envisager la chirurgie de la myopie en remplaçant le cristallin par un implant. Il ne s’agit plus d’ajouter l’implant en avant du cristallin mais de retirer le cristallin  comme pour l’opération de la cataracte et de le remplacer par un implant. Cet implant peut être monofocal, corrigeant la myopie mais nécessitant des lunettes pour la lecture. 
L’implant peut aussi être multifocal permettant à la fois la chirurgie de la myopie et de la presbytie.

Comment choisir un chirurgien pour une opération de myopie ?

Prendre un rendez-vous pour une opération de myopie

Marc TIMSIT